Mood

Things To Do On Lockdown

Mardi 384516 Avril… Depuis l’annonce de la prolongation du confinement, j’ai pris la sage décision d’arrêter de compter les jours et de perdre délibérément toute notion du temps et des priorités.

Et vous savez ce qui est le plus génial lorsqu’on lâche enfin prise? C’est vrai cela vous fait prendre du recul sur la vie, invite à l’introspection et bla bla bla. Mais disons que ces moments vous permettent surtout d’envisager ce que vous n’auriez jamais osé ou eu l’occasion de faire en temps normal… Et faire des listes de ces choses-là.

Comme par exemple…

  • Porter son pyjama comme une vraie Influenceuse.

Ces derniers mois, je me suis prise d’une passion aussi subite qu’inexplicable pour les pyjamas. Passion qui s’est vite transformée en obsession avant de se matérialiser par une série d’achats compulsifs.

Je m’aperçois aujourd’hui que c’était de loin mon meilleur investissement pré-confinement (après mon abonnement Netflix) !

Maintenant, qu’on soit bien d’accord, il s’agit là de le porter comme si vous aviez l’intention de vous traîner à un vernissage en mode « j’avais mieux à faire chez moi ce soir ». D’autant qu’aujourd’hui, plus que jamais, la moindre sortie mérite l’effort vestimentaire (et oui, descendre la poubelle, ça compte aussi).

  • Décliner les invitations.

Plus besoin de puiser dans votre catalogue à excuses pour décliner la sixième invitation en une semaine, y compris pour un apéro sur Houseparty. Plus que jamais votre entourage comprendra ce que ça veut dire d’avoir 8 saisons de Game of Thrones à rattraper ou un bain/champagne à prendre seul.e avec son chat et ses névroses.

  • Inventer de nouvelles recettes en cuisine.

Quand il s’agit de nourriture, je déteste le gâchis, mais disons qu’ici les restes finissent généralement dans les endroits les moins explorés de mon frigo. Je me dis que c’est peut-être l’occasion d’essayer, voire inventer de nouvelles recettes. Et si le résultat est douteux, les choix de restaurants étant très limités en ce moment, votre entourage fera moins la fine bouche.

  • Porter ses chaussures les moins confortables.

Qui n’a jamais faibli face à des petites merveilles hypra confortables sur la moquette moelleuse d’une boutique, mais qui révèlent leur vraie nature une fois la carte bancaire débitée? Et pour être devenues trop hautes, trop pointues, trop rigides, elles sont condamnées à passer le restant de leur vie dans une boîte ou, pour les plus chanceuses, à finir sur Vestiaire Collective. Imaginez le bonheur de pouvoir enfin les porter en sachant que vous pourrez les enlever quand bon vous semble, et finir la journée pieds nus !

  • S’entraîner à devenir un(e) pro du rangement.

J’ai piqué ma crise de ménage annuelle à l’annonce du confinement. À l’époque, je me suis dit que quitte à passer un mois enfermée, autant que ce soit dans un endroit qui étincelle. Cinq jours plus tard, mon appartement n’avait plus rien à envier à celui de Marie Kondo. Maintenant qu’un deuxième mois de quarantaine s’annonce, c’est peut-être le moment de parfaire sa technique de pliage et de préparer une carrière de YouTubeur.se.

  • Faire de sa bibliothèque une oeuvre d’art.

Classez et empilez vos livres par couleur pour créer des formes abstraites. Plus votre bibliothèque est grande, plus vous avez de livres et plus l’effet sera bluffant, croyez-moi !

  • S’aventurer sur de nouveaux terrains beauté.

Mes tiroirs débordent d’échantillons. Je ne sais pas vous, mais hormis les crèmes anti-cellulites que les marques m’offrent par dizaines (je ne sais pas comment je dois le prendre), quand il s’agit de shampoings ou de soins visage, je n’ose jamais m’aventurer sur des terrains inconnus par peur d’un accident irréversible la veille d’une formation que j’anime. L’avantage de cette quarantaine est d’avoir un mois devant soi pour se remettre d’une poussée de boutons ou d’une couleur ratée.

  • Répondre à une question par jour.

Et retranscrire dans un journal les réponses ou toute autre conversation que vous avez avec votre chat. Croyez-moi, dans quelques mois, vous aurez envie de vous rappeler combien ce confinement a dopé votre créativité.

© Leandra Medine
  • Mixer les pièces les plus improbables.

Une chemise blanche avec un paréo de plage, une veste de tailleur sur votre pyjama froissé… Imaginez tous ces looks que vous ne pourrez jamais porter au bureau, et pensez qu’un jour, vous vous souviendrez de la fois où vous avez assisté à un call avec votre N+2 en robe de soirée/Birkenstock.

  • Se mettre à sa fenêtre à 20h00

Pour soutenir le personnel soignant, certes. Mais également pour vivre ce moment d’osmose avec vos voisins (oui, oui, y compris celui du dessus qui a découvert les bienfaits du tapis de course à 5h du matin), et de réaliser ainsi que nous sommes plus de 3 milliards dans la même situation.

  • S’ennuyer !

S’autoriser une journée de silence ou de bulle en se prélassant mollement au fond de son lit ou d’un canapé. Le bonheur ultime ! Et si l’idée d’une oisiveté choisie et assumée vous angoisse, dites-vous que c’est l’ennui qui a permis à Newton de développer sa théorie sur la gravité. C’est également en pleine session d’errance intellectuelle au bord de l’eau que m’est venue l’idée d’apprendre à coder pour créer mon blog. D’accord, dans mon cas le résultat n’a pas été d’une grande utilité pour l’humanité, mais ma mère est toujours persuadée que je finirai par devenir un jour une grande écrivaine.

Sur ce, je file réfléchir à tout ce que je pourrai faire lorsque je deviendrai célèbre !

Et vous? Quelles sont les choses les plus (ou moins) improbables que ce confinement vous donne envie de faire?

2 comments

Add your comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.