Un plaisir coupable

C’est la première chose qui m’est venue à l’esprit en voyant ce petit bijou de gourmandise l’autre jour, lorsque je suis allée refaire le plein de thé chez mon fournisseur officiel.

Aussi bizarre que cela puisse paraître, je ne suis pas particulièrement fan de chocolat. Chaque année d’ailleurs, j’appréhende les fêtes de fin d’année en me demandant ce que je vais bien pouvoir faire de toutes les boîtes qu’on va m’offrir.

Mais là, c’était différent. Lorsque j’ai vu cette petite boîte, je n’ai pas pu résister à la tentation d’en tester (enfin) le contenu.

Le nom très évocateur (quand on vous offre un “Chocolat des Mandarins”, avouez que vous ne vous faites pas prier), la taille parfaite de la boîte et des carrés, la présentation ultra raffinée et, surtout, le goût subtil du mélange Marco Polo que j’affectionne depuis des siècles (ils existent dans d’autres parfums d’ailleurs)…

Bref, de quoi faire naître quelques plaisirs coupables…

Chocolat des Mandarins, Marco Polo, Mariage Frères

A guilty pleasure… This is what I first thought when I saw this sweet little box last day.

As unbelievable as it may sound, I don’t like chocolate that much. Every Christmas, I even wonder what I will do with all the boxes I will get.

But this time, it was different. When I saw this chocolate box, I couldn’t help but (finally) try it.

The evocative name (you can’t refuse a “Chocolat des Mandarins”), the perfect size of the box, the very elegant packaging and, above all, the delicate flavor of the iconic Marco Polo blend (you can also find them in other flavors)…

In short, all you need to have a little guilty pleasure moment…

Tirami Sù !

“Remonte-moi le moral !”… Aucun tiramisu ne mérite autant son nom que celui que j’ai mangé ce week-end au Yacht Club, un bar restaurant en bord de marina.

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez certainement que je me damnerais pour ce dessert italien. Et quand on m’a servi celui-ci, j’ai pensé qu’il fallait absolument que je partage avec vous cette délicieuse expérience.

Bon appétit !

__
PS : La prochaine fois que j’irai au restaurant, j’essaierai de ne pas oublier mon appareil photo. Un gros reflex, ça fait plus sérieux qu’un iPhone et on me regardera moins de travers lorsque je le dégainerai pour prendre en photo ce que j’ai commandé.

C’est quand même fou cette histoire quand on y repense. Je ne sais pas vous mais, personnellement, depuis que je suis sur Instagram, j’ai l’impression de passer mon temps à photographier ce qui se trouve dans mon assiette ou mon verre (ne me regardez pas comme ça, je sais que vous faites pareil). Ça vient de quoi à votre avis ? Une façon de déculpabiliser d’avoir commandé 3000 calories ? Ou simplement l’envie de partager de bonnes choses avec ses followers ? Bon, sur ce, je file au restaurant (il paraît que c’est mieux qu’une séance chez le psy ;))

・・・

“Make me happy!”… No other tiramisu deserves its name as the one I had this week-end at the Yacht Club, a restaurant located on the marina.

If you’ve been following me for a while now, you might know I’d kill for this Italian dessert. So when they brought me this one, I thought I really had to share this delicious experience with you.

Bon appétit! 

__

PS: Next time I go to the restaurant, I’ll try not to forget my camera. A big SLR looks more serious than an iPhone, and people won’t stare at me as if I were an alien when I’ll shoot my lunch.
Don’t you think there’s something crazy about this addiction? I don’t know how you feel about it, but personally, since I’ve opened my Instagram account, I feel like I’m spending my time photographing what I drink or eat (don’t stare at me like that, I know you do the same). Where do you think this need comes from? A way to feel less guilty about the 3000 calories you ordered? Or just the desire to share good things with your followers? Anyway…. I’ll leave you now, I’m off to the restaurant (they say a dessert a day keeps the shrink away ;))
 

Vous m’avez demandé…

La recette de mon riz au lait!
Ceux qui ont goûté à mon dessert ce week-end ne se sont toujours pas plaints d’intoxication alimentaire… Je peux donc vous donner ma recette ! 
 
En fait, c’est hyper simple (si j’y arrive…), il vous faut simplement : 
 
– 3/4 tasse de riz à grains courts
– 3/4 tasse d’eau
– 4 tasses de lait complet (l’allégé, c’est mieux pour les fesses, mais pas pour la cuisson)
– 6 cuillères à soupe de sucre (vous remarquerez que, jusque là, on est toujours dans la rubrique Weight Watchers)
– Une cuillère à café d’eau de fleurs d’oranger et une cuillère à café d’eau de rose (ou plus, c’est selon le goût)
– De la cannelle en poudre pour la décoration
– Une chaise ou, pour les plus téméraires, des bas de contention…
 
Vous commencez par faire cuire le riz dans le même volume d’eau jusqu’à ce qu’il absorbe toute l’eau.
Ensuite, vous faites dissoudre le sucre dans le lait et vous versez le tout petit à petit sur le riz.
 
Et là, vous vous posez sur une chaise longue ou enfilez des bas de contention, parce qu’il faut laisser la préparation cuire à feu doux en la remuant CONTINUELLEMENT (pour éviter que le lait tourne ou que le riz colle au fond), pendant… 40 minutes.
 
Une fois la cuisson terminée (le lait doit être épais et “coller” au dos de la cuillère en bois), vous ajoutez l’eau de rose et l’eau de fleurs d’oranger et mélangez bien.
 
Enfin, vous versez votre riz au lait dans des ramequins et laissez refroidir. Vous pouvez le manger tiède ou froid (je préfère), saupoudré de cannelle… à volonté !
  Bah m*** alors… Est-ce que je serais en train de devenir une prêtresse de la cuisine orientale ?
・・・
My rice pudding recipe!
None of those who ate my rice pudding this weekend complained of food poisoning… So I can give you my recipe!  It’s actually very easy (if I’ve been able to do it…), you’ll just need:  – 3/4 cup of short grain rice – 3/4 cup of water – 4 cups of unskimmed milk (low-fat is better for our thighs but not for cooking) – 6 tablespoons of sugar (you can notice that, until here, we’re still “weight-watchering”) – 1 teaspoon of orange blossom water and 1 teaspoon of rose water – Ground cinnamon – A chair or, for the most fearless ones, compression stockings Start by cooking the rice in the same volume of water until it absorbs it all. Then dissolve the sugar in the milk and pour it slowly on the rice. And this is where you’ll need a chair or your compression stockings because you’ll have to stir the pudding CONSTANTLY under low heat (otherwise the milk will curdle and the rice will stick to the bottom of the pan) for… 40 minutes. Once finished (the milk must be think and “coat” the back of the wooden spoon), just add the rose water and the orange blossom water and mix well. Finally, put your rice pudding into ramekins and let cool. You can serve it warm or cold (I like it better), sprinkled with cinnamon… at will! Gosh ! Am I turning into a priestess of oriental cooking?