Balade au Colorado

Cette photo de totem surexposé par un soleil de plomb et perdu dans un paysage aride, digne d’un désert californien, a été prise cet été à…

Rustrel

Yes. Vous avez bien lu, ici, en France, et à quelques kilomètres de Marseille seulement !

On m’a souvent parlé de ce “Colorado provençal”, et j’avoue que je ne m’attendais pas à être aussi surprise avant de découvrir l’endroit de mes propres yeux. Certains paysages m’ont même fait pensé à ceux que j’ai pu admirer lors de mon road trip américain !

Au final, environ 4 heures* de balade, des paysages à couper le souffle et des photos que je n’ai eu envie de visionner que la semaine dernière, lorsque la grisaille et la fraîcheur ont décidé de nous rattraper ici aussi.

Je vous laisse avec le butin de cette balade et vous souhaite une belle et douce semaine !

Rustrel, Colorado Provençal, The French Dilettante

Rustrel, Colorado Provençal, The French Dilettante

Rustrel, Colorado Provençal, The French Dilettante

Rustrel, Colorado Provençal, The French Dilettante

Rustrel, Colorado Provençal

Rustrel, Colorado Provençal, The French Dilettante

Rustrel, Colorado Provençal, The French Dilettante

Rustrel, Colorado Provençal, The French Dilettante

* le circuit le plus long fait 2h30, mais si vous comptez, comme moi, vous arrêter tous les deux mètres pour immortaliser l’instant, il vaut mieux prévoir une bonne matinée de marche.


The photo of this overexposed totem lost in a place that almost looks like a desert of California was actually taken at…

Rustrel!

Yep. In France, and more exactly at a few kilometers from Marseille!

I had heard about this “Colorado of Provence” many times before, but I wasn’t expecting something as surprising and interesting before I saw it by myself. Some landscapes even reminded me of those I had the chance to admire during my American road trip.

This is how I ended with a 4-hour walk, breathtaking landscapes and a bunch of photos I didn’t  need to watch before last week, when winter decided to surprise us ahead of its time.

My Week, Etc. #10

Décidément, j’ai l’impression en ce moment de vivre trois vies en même temps ! Il va falloir que je lève un peu le pied avant de faire un burnout. Mais en attendant, voici les petites choses passionnantes qui m’ont marquée ces dernières semaines !

Le printemps est de retour.

Il fait beau et (surtout) terriblement doux depuis deux semaines. Certains ont même commencé à dénuder jambes, bras et décolletés, et les plus téméraires ont déjà piqué une tête dans la Méditerranée. Sans aller jusque là (personnellement, je n’ai toujours pas lâché mes cachemires, voire un manteau par-dessus mes t-shirts)(il paraît que le mistral ne pardonne pas), mais je me délecte de voir les températures s’adoucir et de redécouvrir les changements de saisons après n’avoir connu que l’été pendant quatre ans.
Toujours est-il le week-dernier, j’ai pu passer deux petits jours en dehors de la ville et mon homme était dépité de voir la citadine que je suis faire preuve d’autant d’ignorance face à la nature !
Moi : C’est quoi ça ?
Lui : Une anémone.
Moi C’est beauuuuuu !!! [= Instagram] Et ça ?
Lui : Un olivier !
Moi : Ah, ça ressemble à ça une olive avant de finir dans un bocal !?! C’est dingue ! [= Instagram]

J’ai réalisé mon premier shooting.

Il y a quelques semaines, une amie m’a demandé de réaliser le shooting de sa première collection.
Sur le moment, j’ai cru que j’allais tomber dans les pommes. Puis après tous les efforts du monde pour garder ma dignité en public (il y a un an ou deux, j’aurais sauté sur chaque passant dans la rue pour lui annoncer la grande nouvelle, mais depuis, j’ai appris à me contenir), j’ai dit “Oui !”

Je n’en étais pas à mon premier essai puisque j’avais déjà tenté l’expérience il y a un peu moins d’un an avec une régate pour un magazine Lifestyle. Mais c’était différent. Il y avait un événement à couvrir, des consignes à respecter et les participants que j’ai photographiés étaient complètement absorbés par la course. Cette fois, j’avais un mannequin à diriger et mettre en confiance, des idées à proposer, je devais donc faire appel à mon imagination. Sans compter la joie de se voir confier le visuel d’un projet qui est sur le point de voir le jour.

Bref, c’était au début du mois et j’espère pouvoir vous en reparler très bientôt ;)

The French Dilettante Catherine Deneuve
Charlotte Rampling, Jessica Lange, Catherine Deneuve… égéries intemporelles

Entre Charlotte Rampling pour Nars, Jessica Lange pour Marc Jacobs et Catherine Deneuve posant en body pour ses 70 ans, j’ai eu l’impression ces derniers temps qu’on était en train de prendre un nouveau cap. Comme si les marques avaient enfin compris qu’à 60 ans, on ne pouvait pas ressembler à une jeune fille de 15 ans et qu’il était temps de changer cette vision de la beauté éternellement lisse et parfaite.
Je ne dirai pas que ça m’a donné envie de balancer mes pots de crème par la fenêtre. Je les aime trop et j’ai encore le temps de voir venir. Mais c’est réconfortant de revoir enfin de vraies femmes mises en avant. J’espère maintenant qu’ils continueront à jouer le jeu jusqu’au bout et que photoshop restera en dehors de tout ça.

Mes nouvelles Stan Smith…

Pfff… Laissez tomber ! Il me faudra un article complet pour ce point. Des Stan Smith trouvées après avoir retourné la terre entière, boutiques en ligne incluses… Ça mérite des présentations plus solennelles.

D’ici-là, je vous souhaite un excellent week-end les enfants et vous dis à très vite !