Miel Melba

Celles et ceux parmi vous qui me suivent depuis un moment ont certainement déjà eu vent de ma phobie du soleil… ou plutôt de l’excès de soleil !

Je fuis le moindre rayon UV comme la peste depuis que j’ai séjourné dans les îles et que j’y ai pris conscience des dégâts que le soleil peut provoquer si l’on tombe dans l’addiction.

Il n’empêche que je n’ai pas encore l’intention de décrocher un rôle dans Twilight, que je ne fais pas la fine bouche à une balade de temps à autre au bord de l’eau, et que je ne bouderai jamais le plaisir d’un hâle qui transformerait mon teint d’endive en quelque chose d’à peu près Bündchenisable (oui, bon,  j’ai dit à peu près).

OUI, MAIS…

Une fois que j’ai tartiné chaque parcelle visible de mon corps et que j’ai confié mes yeux et ce qui me reste de matière grise à des lunettes maxi et un chapeau, qu’en est-il des partie non visibles de notre corps ? Oui, je parle bien de cette brioche que l’on tente de dissimuler sous un deux-pièces taille haute. Parce qu’il paraît que les UV ne se laissent pas intimider par deux bouts de ficelles…

Eh bien, pour les paranoïaques du soleil comme moi, il reste la solution du maillot de bain anti-UV. Oui, oui, vous avez bien lu ! Et comme vous, je pensais que le concept était uniquement réservé aux tenues de sport, jusqu’à ce que je découvre Miel Melba!

Cette toute nouvelle marque (100% française) m’a un jour contactée pour une interview (que vous pouvez d’ailleurs découvrir ici, sur leur blog). C’est donc comme ça que j’ai découvert leur univers et leurs créations à la fois techniques et élégantes, deux notions complètement antinomiques lorsque l’on parle habituellement de vêtements protecteurs et pratiques.

Leurs modèles sont tous testés anti-UV UPF 50+ et sont aussi bien adaptés à la plage qu’à la ville. Et, cerise sur le gâteau, les coupes un brin rétro et hyper féminines de leurs maillots de bain (gainants paraît-il… Enfin, je dis ça, je dis rien… ;))

Photo gauche : maillot de bain MOMOKO / Photo droite : haut NAIADE et bas DEAUVILLE BRIEF

Je vous laisse découvrir tout ça sur leur site.

Pour le moment, leurs produits sont exclusivement vendus en ligne, mais quelque chose me dit que cette marque ne tardera pas à faire parler d’elle ! À suivre…

Et vous alors ? Comment vous protégez-vous du soleil à la plage ?


Photo Une : Manal / Photos maillots de bain : Miel Melba

Surfin’ Summer

On ne peut pas dire que j’ai été très rigoureuse dans mes publications ces derniers temps. N’allez surtout pas croire que je suis en vacances, hein (eh oh, faut pas exagérer non plus). Mais des vacances, j’en ai besoin et vous aussi j’imagine (?)(huh huh).

Alors mon clavier et moi, nous vous abandonnons pour les deux (ou trois) prochaines semaines, histoire de souffler un peu, profiter de l’été et vous revenir en forme !

Bon, ne vous étonnez pas si je reviens en douce, comme ça, l’air de rien, partager avec vous une ou deux petites cartes postales de temps en temps ; une addiction, ça ne se soigne pas en une nuit ! Mais, promis, j’essaie de me soigner…

D’ici-là, bonnes et belles vacances à vous les enfants et, pour vous accompagner, une petite playlist en vidéo 100% surf et kitsch !

Gros bisous !

__
Sur la photo : haut de maillot de bain, Pain de Sucre – Jean transformé en short, Levi’s – Lunettes Clubmaster, Ray-Ban – Surf Spray, Bumble and Bumble 

My Week, Etc. #13

Hello à tous ! Voici, sans tarder, les petits riens que j’avais envie de partager avec vous…

# Un an déjà

Il y a un an, jour pour jour, je quittais la Caraïbe pour rentrer en Métropole. Depuis l’instant où je vous l’annonçais officiellement et la dernière photo que j’ai prise de l’autre côté de l’Atlantique, vous étiez nombreux à suivre mes dernières tribulations tropicales et mon retour (parfois rock’n’roll) à la civilisation.
Le plus étrange dans tout ça ? J’ai l’impression que c’était hier et, pourtant, lorsque je me retourne pour faire un bilan de cette première année, je me demande comment ai-je pu faire autant de choses en si peu de temps. Je sais que je suis habituellement la reine du multi-tasking (au grand damn de mon entourage), mais là j’en ai presque le vertige.
Et le plus beau dans tout ça ? Je ne regrette pas mon choix une seule seconde (à part les vacances dont je commence à avoir vraiment besoin) ! Ça serait d’ailleurs drôle de reprendre la liste de mes envies et de voir si ce retour m’a permis de n’en réaliser ne serait-ce que la moitié.

# Rosé(e), herbe humide et pieds nus…

Les souvenirs que je garde de mon enfance, l’été, dans la maison de mes grands-parents sont très flous… Mais il m’arrive de me revoir grimper dans le grand figuier de ma grand-mère et lui repeindre les murs du jardin avec un mélange de terre et d’eau (oui, j’étais une artiste) avant de me faire attaquer par des guêpes en colère (et, oui, les bêtes sont mes amies).
Puis, plus rien.
La parfaite citadine que je suis devenue depuis n’avait plus remis les pieds (nus) sur le moindre bout de terre avant le week-end dernier ! C’est le premier pas qui fut le plus difficile ; l’idée même de me retrouver au contact de la terre humide et sentir les fourmis grimper sur mes jambes me répugnait. Puis au bout de quelques minutes, mon appréhension a cédé la place à une sensation très étrange, presque agréable : je commençais à apprécier ce contact avec la nature, voire à y trouver quelque chose de réconfortant.

# Faire le vide

À défaut de pouvoir partir en vacances en ce moment, je me défoule sur autre chose. Dernièrement, c’est ma penderie qui y est passée. Bilan ? Après avoir posé par terre toutes ces choses que je n’ai plus portées depuis plus d’un an (certaines pièces avaient encore leur étiquette !), il ne restait plus grand-chose sur les cintres, à part de bons (et vrais) basiques. Cela m’a permis d’y voir plus clair dans ce que mon style était en train de devenir et j’ai comme l’impression que mes prochains achats seront mieux réfléchis.

# 249 jours sans rien acheter chez Zara !

Il paraît que Balibulle a tenu 331 jours, et c’était en mars ! La palme d’or lui revient donc toujours !
La dernière fois que j’ai craqué, c’était pour un chemisier en soie qui n’a pas survécu au premier lavage (main !). Cette mauvaise expérience m’a tellement déçue qu’aucun des coups de cœur que j’ai eu depuis sur leurs collections ne s’est conclu par un passage en caisse. Chaque fois que je me glisse dans une de leurs pièces en cabine, je lui trouve mille et un défauts, je pense au temps que je la garderai en bon état ou je me dis que je préfère économiser encore un peu et monter en gamme… avant de tourner les talons et de repartir les mains vides. Ça ne m’empêche pas d’y retourner régulièrement, pour l’inspiration, mais la tentation et l’envie n’y sont plus. Affaire à suivre donc…

D’ici-là, les enfants, je vous souhaite un très bon week-end et un très beau mois d’août pour celles et ceux parmi vous qui sont en vacances !

Bisous !

__
PS : Pour les photos du collage, de haut en bas et de gauche à droite : 
Mes lunettes de soleil que je ne vous présente plus – Une tasse de thé dégustée lors de mon dernier déplacement professionnel à Paris – La seule chose que j’ai pu voir de Paris, toujours lors d’un déplacement professionnel – Mon premier baba au rhum… fameux ! – Dernière vue de Saint-Martin prise l’année dernière – Une libellule en plein… Paris ! – Mon indispensable depuis le début de l’été, et encore, j’ai l’intention de passer à un indice 50 ! 

Keep it simple

J’ai pu quitter la ville ce week-end pour passer deux petits jours à la campagne (oui, vous avez bien lu)(mais je vous épargnerai les aventures de la citadine au pays de l’herbe humide et des insectes romantiques)(n’insistez pas), et voici la tenue dans laquelle j’ai eu envie de me glisser pour farnienter.

De bons basiques simples et efficaces que je pouvais porter aussi bien de jour (sur une terrasse de café) que de nuit (re-sur une terrasse de café)(la France, pays de l’apéro ? Une rumeur je vous dis !)

Marinière Comptoir des Cotonniers – Bracelet Hipanema – Sandales Minorquines – Short boyfriend Wrangler


I left town this weekend to spend a couple of days in the countryside (yes, I just said countryside)(but I’ll spare you the details about me in the land of wet grass and romantic insects)(don’t insist), and this is what I wanted to wear to laze.

Nothing but simple and cool basics I could wear by day (on the terrace of a café) and night (on the terrace of a café, again)(who said French people were champions of cocktail hours?)


Comptoir des Cotonniers Sailor t-shirt – Hipanema bracelet – Minorquines 
Sandals – Wrangler boyfriend shorts

Well Blushed

Une des plus grandes décisions que j’ai prises dans ma vie (très trépidante, mais là, je ne vous apprends rien), fut d’arrêter de m’exposer au soleil. Sauf que, depuis, je suis un peu obligée de faire appel à quelques artifices pour convaincre mon entourage que, moi aussi, je suis capable de bronzer en été.

Je ne vais pas vous parler de mon essentiel de tous les temps, le Beige de Chanel que j’ai découvert il y a plus d’un an (et que j’ai toujours en stock dans mes placards au cas où je tomberais en panne de poudre bronzante)(je ne suis pas folle, vous savez). Mais plutôt de la manière d’appliquer ce genre de poudres.

Oui, parce que j’ai découvert récemment que l’application de la terracotta, c’est tout un art ! Ouais. Et pour obtenir un résultat reproduisant un hâle plus vrai que nature, inutile de s’acharner comme une hystérique avec le pinceau sur votre front et vos joues (eh oh, je ne parle pas pour moi).

(Attention, à partir de là, ça devient très technique…)

Il suffit donc de dessiner un “3” en allant du haut des tempes au menton en passant par les joues. Puis on termine par un léger coup de pinceau sur le cou pour éviter la démarcation.

Et voilà ! Mais nan, ne me remerciez pas, c’était cadeau ;)


One of the biggest decisions I made ​​in my (very exciting)(but you already know that, right?) life was to stop exposing myself to the sun. The only thing now is that I need to use some tricks to convince people that I’m also able to tan during summer.

I won’t talk about my essential of all time, the Beige of Chanel, which I discovered last year, but rather about how to apply bronzers.

Yes, because I recently found out that applying a bronzer was an art in itself! And if you want to get a natural and flawless result, you don’t need to go wild over your brush and cheeks (hey, why are you looking at me that way?).

(And now, your attention please, because we’re getting to the technical part of this post…)

Actually, you just need to draw a “3” going from your forehead to your cheeks and then to your chin. After that, you just end by lightly applying some bronzer on your neck.

And voila! Tsk tsk, don’t thank me ;)

Les bases de l’été

En été, ma peau étouffe littéralement sous la moindre goutte de fond de teint. Jusque là, normal me direz-vous. Mais lorsqu’on est obligée de se maquiller quotidiennement (oui bon, obligée parce que sinon mon visage est insortable), on essaie de trouver toutes les astuces pour éviter que le fard à joue vienne claquer la bise au col du chemisier en milieu de journée.

Du coup, après quelques expériences plus ou moins douteuses au fond de mon labo beauté ma salle de bain, j’ai enfin trouvé la solution !

Vous aurez donc besoin de :
– Une noisette de BB crème (ou de crème teintée)
– Une plus petite noisette de crème du jour
– Poudre libre

Mode d’emploi :
– Vous mélangez et réchauffez la BB crème et la crème de jour sur le dos de votre main (important, le dos de la main)
– Vous appliquez comme vous le feriez avec votre crème habituelle
– Vous poudrez et… tadaaaaaa !!! Un teint frais et un maquillage naturel qui tient toute la journée !

Ok, je vous l’accorde, je n’ai rien inventé, mais du coup je me demande pourquoi j’ai attendu aussi longtemps pour m’y mettre. #QuestionsExistentielles


During summer, my skin literally suffocates under the smallest drop of foundation. So what? I know, this sounds so obvious but when you have to wear make up everyday (well, “have to” because otherwise, I can’t take my face anywhere with me), you just try all the available tips to avoid your blush to have a love affair with your shirt collar in the middle of the day.

So after some questionable experiences in my beauty lab bathroom, I finally found a solution!

For this, you will need: 
– A drop of BB cream (or a tinted moisturizer)
– A smaller drop of your day cream
– A loose powder

Now you will :
– Mix and warm them on the back of your hand
– Apply it on your face as you do with your regular day moisturizer
– Apply some loose powder and… tadaaaaaa!!! A fresh complexion and a natural makeup that lasts all day!

Okay, I didn’t invent the whole recipe, but I’m just wondering why did I wait so long to try it. #ExistentialQuestions


Summer Moments

Je pense que l’été est officiellement arrivé ici. Je préfère dire “je pense” parce que la dernière fois que je me suis extasié devant un rayon de soleil à mon réveil, il a plu toute l’après-midi.

Bref. Je ne sais pas si c’est la perspective de ne pas pouvoir prendre de vacances cette année ou le rythme effréné que je mène depuis quelques semaines maintenant, mais en ce moment, j’ai juste envie de procrastiner et de prendre exemple sur mon chat en fusionnant avec toutes les surfaces molles et horizontales de mon appartement.

Alors, c’est décidé, à partir d’aujourd’hui je plonge à corps perdu dans cette saison et partagerai avec vous toutes ces petites choses et ces petits moments qui font de l’été le meilleur moment de l’année !

Qu’est-ce que vous pensez de ce programme ?

__
PS : Bon, si, de temps en temps, vous tombez sur un article un peu trop long sérieux, ne m’en voulez pas, j’ai toujours du mal à lobotomiser toutes les parties de mon cerveau en même temps.

Edit du 18/06/14 – Il a plu des cordes en fin de journée et il fait tout gris depuis que j’ai publié ce billet. Et non, pas de commentaires s’il vous plaît.


I think that summer is officially here. Well, I’d rather say “I think” because last time I got excited by the first ray of sunshine of the day, it rained all the afternoon.

Anyway. I don’t know whether it’s because I won’t be able to take some holiday this year or the intense life I’ve been living over the last few weeks, but right now, I just feel like procrastinating and taking example on my cat by merging with every smooth and horizontal surface of my apartment.

So, starting today, I decided to dive headlong into this season and to share with you all these littles things and moments that make summer the best time of the year!

What do you think about this program?

__
PS: Well, if you come across a long and serious post from time to time, don’t blame me please, I never managed to lobotomize all the parts of my brain at the same time.

Edit from 18/06/14 – It rained ropes later in the day and the weather is bad since I published this post. And, by the way… no comments please.

Chaussures d’été

Chaque année, à l’approche de l’été (même s’il me paraît encore bien loin avec le temps qu’il fait aujourd’hui)(enfin, lundi, puisque j’ai préparé cet article hier)(bouh !), je me demande quelle lubie shoesque va bien pouvoir me prendre.

Après les espadrilles et les tongs, c’est en tombant sur ces Minorquines aux Galeries Lafayette que j’ai trouvé réponse à ma question cette fois.

Pour être tout à fait honnête, en été, mes neurones se mettent en grève de la mode. Alors j’essaie de trouver une paire pratique, confortable, passe-partout et pas trop chère avec laquelle je pourrai vivre une relation fusionnelle pendant quelques mois avant de passer à autre chose.

Bref, il ne me reste plus qu’à attendre qu’il fasse beau et chaud en dehors des jours où je bosse !

Vous connaissiez ou est-ce que je suis encore en retard de dix tendances ?


Every year, as summer gets closer (although I wonder if we’ll really have a summer this year given the weather we had today)(I mean Monday)(ok, I prepared this post yesterday) (bouh!), I wonder which shoes I’ll set my heart on this time.

After the espadrilles and the flip-flops, I got the answer to my question this time when I saw these Minorquines at the Galeries Lafayette last day.

To be quite honest, during summer, my brain goes literally on fashion strike. So I try to find myself a practical, comfortable and affordable pair of shoes that I’ll be able to wear almost everyday and match with everything for a couple of months.

Anyway! Now I just have to wait for the the weather to get warmer and sunnier (i.e. when I’m off)!

Have you ever heard about these shoes or am I still lagging ten years behind everybody else?