Barcelona (suite et faim!)

Non mais vous m’avez vu ce titre !!?? A croire qu’il n’y a que ça qui m’inspire en ce moment (et encore vous n’imaginez même pas les efforts que je déploie pour ne pas vous inonder de photos gastronomiques sur instagram !)…

Alors, chose promise chose due et comme je vous le disais dans mon dernier billet sur Barcelone, voici les adresses qui ont fait vibrer nos estomacs !

Continue reading “Barcelona (suite et faim!)”

Barcelona

Rien de tel que de se replonger dans ses photos de voyage en plein mois de janvier. Et, cette fois, c’est d’un super week-end à Barcelone que je vais vous parler ! 

J’avais d’envie de découvrir cette ville depuis un moment déjà, mais avec mon homme, nous nous étions promis de le faire doucement, à l’heure espagnole et sans devoir courir après les sites touristiques et passer des heures dans les files d’attente comme nous l’avions fait à Rome (3 heures d’attente pour visiter le Vatican !!!).

Et… comment vous dire ?… C’était absolument fabuleux ! Nous sommes littéralement tombés amoureux de cette ville au charme atypique et dans laquelle nous nous sommes tout de suite sentis… bien, tout simplement.

Si j’ai un seul conseil à vous apporter, ce serait de réserver un hôtel en centre-ville, ou à proximité. Ça sera bien plus pratique pour visiter la ville à pied* et de vous y perdre au gré de vos balades. J’ai toujours trouvé que la plus belle façon de découvrir un endroit était de s’y perdre !

Je ne reviendrai pas sur les endroits et site à visiter absolument, d’autres s’en sont chargés bien avant moi et bien mieux que je ne le ferais, mais si votre temps est compté et que vous ne devez retenir que trois endroits à faire absolument, je vous conseillerais : 1) la Sagrada Familia pour son histoire passionnante, le génie de son architecte et ses vitraux à tomber de beauté ; 2) le Parc Güell (oui parce que j’ai adoré l’Auberge espagnole) et surtout, surtout, SURTOUT 3) le quartier gothique de jour, mais également (et surtout) de nuit pour ces petites ruelles, son architecture et ses bars à tapas…

En attendant le prochain post dans lequel on parlera de choses plus sérieuses (c’est-à-dire de tapas et paëlla), je vous laisse avec ces quelques photos et vous souhaite une belle journée !

Balade au Colorado

Cette photo de totem surexposé par un soleil de plomb et perdu dans un paysage aride, digne d’un désert californien, a été prise cet été à…

Rustrel

Yes. Vous avez bien lu, ici, en France, et à quelques kilomètres de Marseille seulement !

On m’a souvent parlé de ce “Colorado provençal”, et j’avoue que je ne m’attendais pas à être aussi surprise avant de découvrir l’endroit de mes propres yeux. Certains paysages m’ont même fait pensé à ceux que j’ai pu admirer lors de mon road trip américain !

Au final, environ 4 heures* de balade, des paysages à couper le souffle et des photos que je n’ai eu envie de visionner que la semaine dernière, lorsque la grisaille et la fraîcheur ont décidé de nous rattraper ici aussi.

Je vous laisse avec le butin de cette balade et vous souhaite une belle et douce semaine !

Rustrel, Colorado Provençal, The French Dilettante

Rustrel, Colorado Provençal, The French Dilettante

Rustrel, Colorado Provençal, The French Dilettante

Rustrel, Colorado Provençal, The French Dilettante

Rustrel, Colorado Provençal

Rustrel, Colorado Provençal, The French Dilettante

Rustrel, Colorado Provençal, The French Dilettante

Rustrel, Colorado Provençal, The French Dilettante

* le circuit le plus long fait 2h30, mais si vous comptez, comme moi, vous arrêter tous les deux mètres pour immortaliser l’instant, il vaut mieux prévoir une bonne matinée de marche.


The photo of this overexposed totem lost in a place that almost looks like a desert of California was actually taken at…

Rustrel!

Yep. In France, and more exactly at a few kilometers from Marseille!

I had heard about this “Colorado of Provence” many times before, but I wasn’t expecting something as surprising and interesting before I saw it by myself. Some landscapes even reminded me of those I had the chance to admire during my American road trip.

This is how I ended with a 4-hour walk, breathtaking landscapes and a bunch of photos I didn’t  need to watch before last week, when winter decided to surprise us ahead of its time.

Trois jours à Rome : ce que j’ai appris…

Pendant les trois jours que j’ai passés à Rome, j’ai été envahie par un curieux sentiment de déjà-vu. Je connaissais cette ville sans vraiment la connaître, les gens et leurs comportements m’étaient très familiers. Jusqu’à ce que je réalise qu’il suffisait d’enlever les transports en commun et quelques vestiges, d’y ajouter un peu plus de désordre (si, si, c’est possible) et de klaxons de voitures… pour se retrouver dans les quartiers chics de Beyrouth.

Ce qui explique peut-être pourquoi je me suis sentie aussi bien dans cet endroit, construit à échelle humaine et, donc, moins vertigineux que de grandes villes comme Paris ou New York.

En dehors de cette impression, je vous ai préparé une liste de ce que ce séjour m’a appris…

#1 Trois jours à Rome… c’est trop court.
À moins qu’il ne s’agisse de votre énième visite ou que vous ne cherchiez qu’à vous faire un remake très personnel de To Rome with Love, sachez que Rome est un musée à ciel ouvert. C’est une ville qui vous invite à vous perdre dans ses ruelles, les files d’attentes pour accéder aux monuments sont très longues et si, comme moi, vous avez tendance à vouloir tout prendre en photo et à vous émerveiller devant chaque calèche qui passe, il faut prévoir du temps. Beaucoup de temps.

#2 Les Italiens ont un véritable savoir-vivre.
Je sais, ça sonne carrément cliché dit comme ça, mais j’ai vraiment eu l’impression que les gens étaient tous aimables et profondément respectueux les uns envers les autres, que ce soit dans la rue, au volant de leurs voitures ou dans les transports en commun.

#3 Je n’ai jamais vu autant d’hommes aussi élégants au mètre carré !
(J’ai envie d’ajouter “BEAUX”, mais mon homme fait partie de mes lectrices les plus assidues, alors faites comme si vous n’avez rien entendu)
Non, plus sérieusement, une chose est sûre, les Italiens n’ont pas volé leur réputation. Quel que soit leur âge, ils ont presque tous quelque chose de racé, dans leur attitude, leur regard, leur façon de s’exprimer et de s’habiller… J’avais envie d’en photographier un à chaque coin de rue, si ma S**%!!☿e de timidité ne m’avait pas retenue à chaque fois. (Mais je me suis promis de faire un travail sur moi-même avant le prochain voyage… en Espagne par exemple)(non, vous n’avez rien entendu).

#4 Comptez un kilo d’excédent de bagages/poids par jour…
Que ce kilo aille dans vos bagages ou dans vos cuisses, tous les chemins mènent à Rome. Pour ma part, je n’ai pas eu le temps de faire les boutiques, alors j’ai préféré cette fois-ci me gaver privilégier le côté gastronomique. Pizza à midi, pâtes le soir, l’inverse le lendemain, et ainsi de suite…
Résultat des courses, une question métaphysique me taraude depuis mon retour : comment font les Italiens pour rester aussi minces !?
Un exemple… un soir au restaurant, trois amies étaient attablées en face de nous. Elles ont enchaîné (accrochez-vous) : antipastis, une grande pizza à trois, un plat de pâtes chacune, les frites que leurs filles ne voulaient plus terminer, un dessert chacune… et je crois que c’était tout. Alors est-ce que quelqu’un veut bien m’expliquer ?

#5 Prévoyez 4 heures d’attente pour visiter le musée du Vatican et la Chapelle Sixtine.
Si vous avez fait de la grasse matinée un art de vivre à part entière, n’hésitez pas à le transgresser le jour où vous déciderez de visiter cet endroit.

#6 Ne promettez pas à vos amis de leur rapporter des photos de la Chapelle Sixtine.
En fait, ne le promettez même pas à vous-même. Oubliez même l’idée. 4 heures de queue, deux heures de couloirs et d’escaliers (il fallait bien amortir l’attente) pour faire face à la frustration ultime : se retrouver au milieu d’une foule compacte et voir un garde vous sommer d’éteindre votre appareil photo pour être sûr que vous ne prendrez pas de photos de la fresque.

#7 Évitez les Converse le jour où ils prévoient un déluge de la pluie.
Ça c’est une leçon internationale, on est d’accord, mais je ne pouvais pas la garder pour moi. (Non, vous n’aurez pas plus de détails)

Bien sûr, cette liste est loin d’être exhaustive, alors si vous avez déjà visité Rome, n’hésitez pas à la compléter ;)


During the three days I spent in Rome, I had a strange feeling of deja vu. I felt like I knew this city although I’ve never been there before, the people and their behavior were so familiar to me. Until I realized that I just needed to remove the public transportations, add a little more mess (yes, it’s possible) and car horns… to find myself in Beirut’s downtown.

This may explain why I really loved this place, which is less vertiginous than big cities such as Paris or New York.

Apart from this feeling, I prepared a list of what this journey has taught me…

#1 Three days in Rome… aren’t enough.
Unless it isn’t your first visit or you’re looking to live a very personal remake of To Rome with Love, you should know that Rome is an open air museum. This city invites you to get lost in its narrow streets, queues to access the monuments are very long and if, like me, you need to take every single thing in photo, you will need time. Lots of time.

#2 Italian people have a true savoir-vivre.
I know, it sounds totally cliché, but I really felt like people were all very friendly and deeply respectful with each other, either on the street, in their cars or in the metro.

#3 Italian men are really stylish!
(I want to add “HANDSOME” but my man is one of my most assiduous readers, so just pretend you didn’t hear me)
No, seriously, one thing is for sure, Italian men of all ages are worthy of their reputation. They almost all have something sophisticated in their attitude, look, the way they speak and dress… If I wasn’t as shy, I would’ve photographed each one I saw.

#4 Prepare yourself to take one kilogram per day.
Whether you get them into your luggage or your hips, all roads lead to Rome. Since I didn’t have time to go shopping this time, I decided to indulge myself in the restaurants. Pizza for lunch, pasta for diner, the opposite the next day, and so on…
And now a question is nagging me since I came back to France : what do Italian people do to stay so fit !?
Just an example as it comes to my mind… One evening, at the restaurant, three friends were next to our table. And guess what they had for diner? Some antipasti, a large pizza for three, a pasta dish each, the fries their daughters didn’t want to finish, a dessert each… and I think that was all. So can anyone explain it to me?

#5 Expect a 4 hour line to visit the Vatican Museum and the Sistine Chapel.
If you’re one of those who need to sleep late in the morning, forget about it the day you’ll plan to visit this place.

#6 Don’t promise your friends to bring them a picture of the Sistine Chapel.
Well actually, don’t even make to yourself such a promise. Forget about it. Once we waited 4 hours in line and went across endless corridors and stairs, we had to face the ultimate frustration: finding ourselves in a huge crowd and seeing a guard forcing us to turn off our cameras to make sure we won’t take pictures of the fresco.

#7 Avoid wearing your Converse sneakers when flood rain is forecast.
Okay, this is an international lesson, but I couldn’t keep it to myself. (No details)

Of course, this list isn’t exhaustive, so if you’ve already been to Rome, feel free to share your experience ;)